Lors de la conférence internationale sur l'effet de serre en 1997, à Kyoto au Japon, la France avait pris l'engagement de ramener en 2010 ses émissions de gaz carbonique au niveau de 1990. Chose promise, chose due. Même si le temps de la réflexion a paru interminablement long. Au moment où les bonnes intentions semblaient parties en fumée, le gouvernement Jospin annonce donc une batterie de 96 mesures. Souvent il s'agit simplement de confirmer de...

Lors de la conférence internationale sur l'effet de serre en 1997, à Kyoto au Japon, la France avait pris l'engagement de ramener en 2010 ses émissions de gaz carbonique au niveau de 1990. Chose promise, chose due. Même si le temps de la réflexion a paru interminablement long. Au moment où les bonnes intentions semblaient parties en fumée, le gouvernement Jospin annonce donc une batterie de 96 mesures. Souvent il s'agit simplement de confirmer des décisions déjà prises dans de nombreux domaines. On y trouve aussi des nouveautés dont certaines surprennent. Ainsi sur le plan de l'automobile et des transports. Dans une optique de sécurité accrue - moins de fatigue, meilleure concentration - les compagnies d'assurance tendent à plaider pour la climatisation obligatoire. Le gouvernement, au contraire, veut investir dans la recherche de vitres teintées plus efficaces afin de freiner la généralisation de la climatisation, grosse consommatrice d'énergie. Pour les habitations, les normes d'isolation thermique seront renforcées. L'industrie devra payer une écotaxe applicable dès 2001 au tarif de 150 FF par tonne de gaz carbonique dégagée dans l'atmosphère, l'objectif étant d'arriver en 2010 à 500 FF par tonne. Le gouvernement souhaitait agir plus radicalement mais, Union européenne oblige, les décisions les plus spectaculaires doivent être prises en harmonie avec les partenaires de la Communauté. La France demandera le 'bridage' des moteurs automobiles à 140 km/h dès leur construction; en cas de refus, alors au moins une vitesse limitée sur toutes les routes d'Europe et un signal sonore qui importunerait le conducteur pressé. En attendant, une "97ième mesure" qui ne fait pas partie du plan d'action produira peut-être l'effet le plus sensible: les péages viennent encore d'augmenter le premier février dernier. Et le pire reste à venir. La Commission européenne exige avant la fin du printemps l'application de la TVA sur le prix des péages. A ce rythme-là, une 'descente dans le Midi' en voiture redeviendra bientôt une affaire de nantis.bridage (m): het breidelen, het intomen. chose promise, chose due: belofte maakt schuld. climatisation (f): airco. importuner: hinderen, storen. nantis (les): de rijken, de begoeden. TVA (taxe sur la valeur ajoutée): BTW.