En ces temps troubles pour le sport, une fédération au moins reste au-dessus de tout soupçon et a le vent en poupe: la Fédération française de Randonnée pédestre. La Direction du Tourisme a évalué que quinze millions de personnes randonnent, c'est-à-dire qu'un Français sur quatre va marcher régulièrement et durant plusieurs heures sur les 180.000 km de sentiers balisés, répartis entre les G.R. (chemins de grande randonnée) et les P.R. (promenade et randonnée). La dernière mode, ce sont les balades au coeur des ...

En ces temps troubles pour le sport, une fédération au moins reste au-dessus de tout soupçon et a le vent en poupe: la Fédération française de Randonnée pédestre. La Direction du Tourisme a évalué que quinze millions de personnes randonnent, c'est-à-dire qu'un Français sur quatre va marcher régulièrement et durant plusieurs heures sur les 180.000 km de sentiers balisés, répartis entre les G.R. (chemins de grande randonnée) et les P.R. (promenade et randonnée). La dernière mode, ce sont les balades au coeur des villes; en moins de trois ans, par exemple, le topoguide sur Paris s'est vendu à cent mille exemplaires. En 1999 la Fédération veut mettre l'accent sur les trois itinéraires mythiques que compte la France: le G.R.20 en Corse, le Tour du Mont-Blanc et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le G.R.20 part de Calenzana (au nord-ouest, près de Calvi) et suit la ligne des crêtes corses sur environ 200 km jusqu'à Conca (au sud-est, près de Porto-Vecchio). Les dénivelés sont multiples, le contact direct avec la nature sauvage impressionnant. Un randonneur expérimenté mettra une bonne dizaine de jours pour traverser la Corse. Long de 215 km, le TMB s'étend juste sous la crête neigeuse et dure de sept à dix jours, selon l'entraînement. On a la possibilité de coucher dans des refuges de montagne. Le départ du 'vrai' TMB a lieu en principe à la sortie du téléphérique des Houches (Chamonix), mais comme il s'agit d'une boucle... Et puis il y a les sentiers de Saint-Jacques-de-Compostelle qui mènent à travers les Pyrénées jusqu'à Puente la Reina, en Navarre, point de rassemblement d'où part le chemin unique et commun. Comme 1999 est une année jacquère (Xacobeo) - ce qui veut dire que le 25 juillet, fête de la Saint-Jacques, tombe un dimanche -, des festivités seront organisées sur tous les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle que la Fédération de Randonnée a réhabilités avec ses baliseurs. Il existe donc plusieurs chemins sur le territoire français; cependant, le pèlerin doit savoir que le "noble" parcours est celui qui part du Puy-en-Velay dans la Haute-Loire où en 921 l'évêque de l'époque avait décidé d'aller à pied jusqu'à la tombe de l'apôtre dans le nord-ouest de l'Espagne. Peut-être les pèlerins de cet été pourront-ils préparer leur itinéraire à la lumière d'une information rapportée par les sources écrites d'antan où il est mentionné qu'au moyen âge l'habitude était de parcourir unemoyenne de 48 km par jour.avoir le vent en poupe: de wind in de zeilen hebben. balisé: bewegwijzerd. crête (f): heuvel- of bergkam. dénivelé (m): hoogteverschil. réhabiliter: herstellen.