Superviseur STIB: les travailleurs souhaitent suspendre le trafic plusieurs jours

07/04/12 om 15:03 - Bijgewerkt om 15:03

(Belga) Le personnel de la STIB réuni samedi après-midi, place Poelaert, devant le palais de justice de Bruxelles, s'est ensuite rendu au siège social de la société de transports en commun bruxellois. Le mouvement de suspension du trafic, déclenché à la suite de l'agression mortelle d'un superviseur, pourrait durer plusieurs jours, ont confié plusieurs travailleurs à l'Agence Belga.

De nombreuses personnes, membres du personnel de la STIB, ont fait part, samedi après-midi, devant la place Poelaert, de leur mécontentement et de leur indignation à la suite de l'agression mortelle d'un superviseur, samedi matin, place des Armateurs. Plusieurs travailleurs ont confié que le mouvement de suspension du trafic pourrait durer plusieurs jours. "Les usagers peuvent râler mais il y va de leur propre sécurité", a souligné un délégué CGSP de la STIB. Un autre délégué du syndicat socialiste, qui est également agent de sécurité à la STIB et qui a été envoyé en renfort sur les lieux de l'accident, a expliqué avoir vu son collègue agressé dans l'ambulance et n'avoir pas reconnu son visage. "J'ai dû prendre ses papiers dans sa poche pour vérifier son identité", a déclaré le délégué. (HIE)

Onze partners